narcolepsie accueil

je-dors-trop.fr - Maladies et troubles du sommeil, narcolepsie - RESEAU DE SOINS
 
 

Trouver un centre de diagnostic

Qu’est-ce qu’un centre de sommeil “agréé” par la SFRMS ?

Pour être agréé par la SFRMS ou Société Française de Recherche et Médecine du sommeil, un centre de sommeil doit demander son agrément et recevoir la visite de 3 experts qui vérifieront :
- La formation des médecins en charge du centre : au moins l’un d’entre eux doit être titulaire du DIU (Diplôme InterUniversitaire) des pathologies de l’Eveil et du sommeil,
- Le déroulement des consultations de sommeil, avec utilisation de questionnaires standardisés et prise en charge multidisciplinaire,
- La qualité des enregistrements du sommeil, le respect des critères internationaux d’analyse des tracés, l’utilisation de matériels agréés,
- Le suivi des dossiers des patients pris en charge.

A partir de cette visite, un avis est donné par les experts pour un agrément :
- Soit comme du sommeil pluridisciplinaire (susceptible de prendre en charge les hypersomnies rares),
- Soit comme centre du sommeil à orientation respiratoire (c’est-à-dire les apnées du sommeil),
- Soit comme centre du sommeil à orientation pédiatrique (pour les enfants).

La décision est ensuite transmise an bureau de la SFRMS qui notifie au centre son agrément par la voix du président.

Trouver un centre près de chez moi

Vous trouverez ici la liste des centres du sommeil agréés par la SFRMS.

Se signaler pour diminuer la liste d'attente

Lorsque vous contactez directement un centre du sommeil pour obtenir un rendez-vous de consultation, les délais d’attente sont souvent très longs, parfois de plusieurs mois.

Afin de réduire cette période d’attente, nous vous proposons d’imprimer une lettre-type à compléter avec :
- Les coordonnées du centre du sommeil le plus proche de votre domicile ou celui dans lequel vous souhaitez vous rendre. Vous trouverez pour cela sur le site la liste des centres de diagnostic agréés par la SFRMS (Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil).
- Votre score de somnolence à l’échelle d’Epworth à réaliser en ligne sur le site ou à télécharger,
- Vos coordonnées complètes.

Ce courrier, complété par vous-même, sera à adresser au centre du sommeil de votre choix.

Du médecin traitant au médecin spécialiste

Si au cours d’une consultation votre médecin traitant diagnostique une somnolence diurne excessive ainsi que d’autres symptômes évocateurs du diagnostic de la narcolepsie, il peut solliciter l’avis et/ou la prise en charge par un médecin spécialiste du sommeil dans un centre agréé. Lorsque vous contactez un centre du sommeil pour obtenir un rendez-vous de consultation, les délais d’attente sont souvent très longs, parfois de plusieurs mois.

Afin de réduire cette période d’attente, nous vous proposons d’imprimer une lettre-type à faire compléter par votre médecin. Il peut également s’en servir comme modèle en n’oubliant pas d’indiquer :
- Votre score de somnolence à l’échelle d’Epworth que vous pouvez réaliser en ligne sur le site ou bien télécharger,
- Vos coordonnées complètes.

Ce courrier de recommandation, ainsi complété par votre médecin, sera à adresser au centre du sommeil de votre choix. Vous trouverez sur le site la liste des centres de diagnostic agréés par la SFRMS (Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil).

Prévention et traitement initial en médecine générale

Sur le plan du dépistage

Si vous souffrez d’hypersomnie et que vous souhaitez faire le point avec votre médecin généraliste référent, voici les différents éléments qui pourront vous aider à améliorer vos connaissances sur votre trouble du sommeil et son traitement.

- Remplissez au préalable l’échelle de somnolence d’Epworth et remettez-la à votre médecin. Si le score est supérieur à 10, il s’agit d’une somnolence élevée.
- Remplissez également l’agenda du sommeil pendant 3 semaines consécutives. Evaluez votre temps de sommeil quotidien. S’il est inférieur à 6h par jour, commencez par augmenter votre temps de sommeil pour essayer de diminuer votre somnolence dans la journée. Si votre temps de sommeil est compris entre 6h et 7h30, essayez également de récupérer plus de sommeil en semaine et le week-end.
- Indiquez à votre médecin votre consommation quotidienne de café et éventuellement celle d’autres excitants : thé, boisson énergisante, soda caféiné (cola), comprimé de vitamine C ...
- Enfin, faites le point sur tous les traitements que vous avez pour d’autres maladies. Certains peuvent en effet entraîner une somnolence (voir sur le site dans la rubrique: Diagnostic > Autres causes d’hypersomnie).

Gestion de la somnolence

Si vous souffrez de somnolence :
- Restez au lit au moins 8h par 24h. Ajoutez-y si possible une à deux siestes quotidiennes de 15 à 20 minutes, de préférence en début de journée et en fin d’après midi.
- Evitez la conduite automobile en particulier pour les longs trajets monotones.
- Profitez des périodes de monotonie, d’inactivité ou de transport en commun pour récupérer un peu de sommeil.

Sur le plan médicamenteux

Votre médecin traitant pourra vous prescrire sur simple ordonnance un traitement éveillant de première catégorie, l’adrafinil (Olmifon®), si vous relevez des conditions de prescription mentionnées dans le guide Vidal (dictionnaire des médicaments).

Pour consulter un spécialiste du sommeil

Si ces différentes mesures s’avéraient insuffisantes, votre médecin traitant peut vous orienter, en fonction des différents symptômes associés, vers un spécialiste du sommeil.

Pour vous aider dans cette démarche, vous pouvez télécharger sur le site une lettre-type à faire compléter par votre médecin traitant et à adresser au médecin spécialiste du sommeil. Ce courrier permettra de réduire les délais d’attente, souvent longs de plusieurs mois, pour obtenir un rendez-vous de consultation dans un centre du sommeil.

Vous trouverez également sur le site la liste des centres de diagnostic agréés par la SFRMS (Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil).


Haut de la page

Retour



© 2007 vatoo.net